Mali : le PAM inquiet de la situation alimentaire et du manque de financement

Écouter /

Des habitants de la ville de Kidal, au Mali (photo archives 2013) Photo ONU/Mark Garten

Le Programme alimentaire mondial (PAM), a déclaré que la situation sécuritaire au Mali est encore fluide, surtout dans les régions de Kidal et Ménaka. Cependant, en dépit de la poursuite des hostilités et le fait que les ONG retiraient leur personnel de la région, le PAM continue, depuis le mois de mars 2013, à fournir de la nourriture aux personnes vulnérables dans la région de Kidal.

A la fin mai, 81 tonnes de vivres ont été distribuées à neuf sites différents à Kidal, pour 13 000 personnes, dont 4 000 personnes déplacées par les combats. En date du 27 mai 202 tonnes de vivres ont été acheminées par la route de Kidal, et sa distribution a aussi commencé. Avec l’approche de la période de soudure, le PAM a prévu d’augmenter ses distributions dans la région de Kidal. Le PAM distribue des provisions alimentaires à 31.000 personnes, contre 20.000 personnes en avril.

La porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, explique que le financement était un problème réel, comme ce fut le cas pour de nombreuses autres crises. Le PAM a reçu seulement un tiers du financement, et a toujours besoin d’un montant de 140 millions de dollars pour poursuivre ses opérations au Mali.

Le PAM lance un appel pour plus de financement de ses sponsors surtout pour les trois crises majeures – la Syrie, la République centrafricaine et le Soudan du Sud. Mais il ajoute qu'il ne faut pas pour autant oublier les autres crises.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...