L'agriculture intelligente face au climat pourrait déboucher sur un renouveau rural

Écouter /

Kiroka (Tanzanie) – Un agriculteur participant à un projet de la FAO examine son riz-Photo: ©FAO/Daniel Hayduk

Réorienter l’agriculture mondiale vers une approche “intelligente face au climat” ne contribuera pas seulement à conjurer d’autres crises de sécurité alimentaire mais pourrait ouvrir la voie d’un renouveau économique et agricole dans les zones rurales où sévissent la faim et la pauvreté, soutient une nouvelle publication de la FAO.

D’une part, compte tenu de l’ampleur et de la portée des impacts du changement climatique sur les systèmes agricoles, il est essentiel de renforcer la résilience et les capacités d’adaptation des communautés rurales pour sauvegarder la sécurité alimentaire mondiale, fait remarquer la publication FAO success stories on climate-smart agriculture, parue aujourd’hui.

La hausse des températures et la fréquence accrue des phénomènes météorologiques extrêmes auront des répercussions directes sur la productivité des cultures, de l’élevage, de la foresterie, des pêches et de l’aquaculture au cours des années à venir, comme l’indique clairement le dernier rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC). Les populations vulnérables du monde en développement dépendant de l’agriculture sont particulièrement exposées.

Mais parallèlement, la nécessité impérieuse d’affronter les enjeux posés par le changement climatique offre une occasion de transformer la manière dont les systèmes alimentaires exploitent les ressources naturelles, d’améliorer la durabilité de l’agriculture et de promouvoir la réduction de la pauvreté et la croissance économique, souligne la publication.

En présentant des études de cas “d’agriculture intelligente face au climat” du monde entier, le document de la FAO montre que de nombreuses communautés rurales sont déjà en train d’effectuer avec succès la transition vers de nouvelles formes d’agriculture mieux adaptées au réchauffement de la planète.

“Le passage à l’agriculture intelligente face au climat permettra non seulement aux agriculteurs de se prémunir des effets négatifs du changement climatique et d’offrir un moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais pourra également améliorer les rendements et les revenus des ménages, ce qui rendrait les communautés plus fortes et plus résilientes”, a déclaré Mme Helena Semedo, Sous-Directrice générale de la FAO.

“Nous ne pouvons plus nous permettre de dissocier l’avenir de la sécurité alimentaire de celui des ressources naturelles, de l’environnement, du changement climatique – ils sont inextricablement liés et notre réponse doit l’être de même”, a-t-elle ajouté.

(Interview: Alexandre Meybeck, conseiller principal pour l'agriculture, l'environnement et le changement climatique à la FAO; Propos recueillis par Sandra Ferrari de la FAO)

Classé sous Dossiers, Environnement.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...