Iraq : l’OIM plaide pour des couloirs humanitaires

Écouter /

Photo: OIM

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) plaide pour l’ouverture de couloirs humanitaires en Iraq afin d’atteindre les dizaines de milliers de civils, qui ont fui les combats au nord de leur pays et qui se sont réfugiés dans 17 des 18 gouvernorats du pays.

Au cours d'un point de presse à Genève, la porte-parole de l’OIM a justifié cet appel par la détérioration de la situation sécuritaire et la présence de barrages routiers. « Des centaines de barrages routiers empêchent de rejoindre les gens et empêchent les gens de rejoindre les points de distribution », a déclaré Christiane Berthiaume, lors de ce point presse.

Pour les humanitaires, la seule façon de pouvoir répondre aux besoins des déplacés, est la création de couloirs humanitaires.
Par ailleurs, l’OIM demande en outre que les écoles, mosquées et hôpitaux soient déclarés “endroits neutres et sûrs” afin que les déplacés puissent s’y réfugier.

L’OIM a un staff de 250 personnes, y compris des locaux, en Iraq, et a identifié 240.000 personnes déplacées dans le besoin, dans 240 localités.

Le 25 juin, l’ONU a revu largement à la hausse son appel de fonds pour les besoins humanitaires en Iraq pour 2014, qui est passé de 103 millions à plus de 312 millions de dollars.

Quelque 1,2 million d’Iraquiens ont été déplacés par les combats et violences depuis le début de l’année, selon l’ONU. Environ 500.000 personnes ont été déplacées par les combats dans la région d’Al-Anabar depuis le début de l’année. En outre, près d’un demi-million ont fui les récents combats à Mossoul et des dizaines de milliers d’autres ont quitté les gouvernorats de Diyala et de Salah-Eddine.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'Organisation internationale  pour les migrations)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...