Iraq : le Secrétaire général appelle à éviter les représailles

Écouter /

Des Iraquiens déplacés par les violences reçoivent une assistance de l'ONU. Photo PAM/Mohammed Albahbahani

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s’est dit profondément troublé par les informations faisant état d’exécutions sommaires par le groupe islamiste l’État islamique en Iraq et au Levant (EIIL). Il a souligné qu’il était urgent de traduire les auteurs de ces crimes devant la justice.

Dans une déclaration à la presse publiée dimanche soir, Ban Ki-moon a mis en garde contre la rhétorique sectaire qui pourrait exacerber le conflit et avoir de graves conséquences pour l’ensemble de la région. À cet égard, il s'est félicité de la clarification importante sur la nécessité de l’unité iraquienne apportée par Son Eminence le Grand Ayatollah Sayed Ali Al-Sistani.

Le Secrétaire général a appelé tous les dirigeants iraquiens – politiques, militaires, religieux et communautaires – à s’assurer que leurs partisans évitent les actes de représailles.

Ban Ki-moon a également exhorté les dirigeants iraquiens à s’unir autour d’un plan de sécurité national inclusif et de mesures politiques et sociales visant à s’attaquer, sur la base de la Constitution, à la menace importante qui vise le pays.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...