Iraq : le nouveau bilan macabre des djihadistes de l'EIIL

Écouter /

Conseil des droits de l’homme, Genève (Photo : ONU)

Plus de 1.000 personnes ont été tuées entre le 5 et le 22 juin dans plusieurs régions d’Iraq, pays où se déroule actuellement une offensive djihadiste. Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme a dénoncé les exactions atroces des djihadistes. Les services de Navi Pillay accusent également l'armée iraquienne d'au moins deux exécutions sommaires de prisonniers.

En Iraq, le décompte macabre se poursuit. Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme fait état d’au moins, mille morts depuis le 5 juin dernier. Des exactions commises dans plusieurs régions touchées par les violences des Djihadistes de l’ EIIL, l'Etat islamique en Iraq et au Levant.

Ainsi, près de 757 civils ont été tués et 600 blessés dans les provinces de Ninive, Diyala et Salah-Eddine. Autre localité, autre bilan macabre. A Bagdad, au moins 318 autres personnes ont été tuées, et 590 autres blessées du 5 au 22 juin dans la capitale iraquienne et dans des régions du Sud.

Au cours d'un point de presse ce mardi à Genève, le porte-parole du Haut-Commissariat a dénoncé également les exécutions sommaires perpétrées par les djihadistes, mais aussi ces enlèvements dans les provinces du Nord et à Bagdad. Rupert Colville rappelle que « l'’EIIL a diffusé des dizaines de vidéos montrant des traitements cruels, des décapitations et des fusillades hors combat de soldats et de policiers. En outre, des civils sont apparemment visés à cause de leur religion ou de leur origine ethnique, notamment les chiites et les groupes minoritaires, comme les Turcomans, les Shabak, les Chrétiens et les Yézidis.

Selon l'ONU, plus de 900 personnes ont trouvé la mort dans les violences en Iraq.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

Le dernier journal
Le dernier journal
15/09/2014
Loading the player ...