HIV/sida : il faut accélérer l'action pour atteindre les plus vulnérables, déclare John Ashe

Écouter /

John Ashe, Président de l’Assemblée générale. Photo ONU

Réunion ce vendredi à New York de la session d'examen de la mise en œuvre de la Déclaration d’engagement et des déclarations politiques sur le VIH/sida. Une réunion annuelle animée par le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, John Ashe. Ce dernier a souligné les progrès réalisés dans le monde grâce en particulier aux antirétroviraux, à la réduction du nombre d'enfants nés avec le VIH mais aussi le maintien en vie de leurs mères. Pour autant, l’épidémie est loin d’être terminée. Le nombre des nouvelles infections au VIH est encore trop élevé. Il y en a eu 2,3 millions en 2012.

John Ashe a fait valoir que pour répondre à ces défis de taille, il faut maintenant accélérer l’action pour atteindre ceux qui sont les plus vulnérables et qui n'ont pas accès. Il a souligné les grands progrès à réaliser afin d'apporter une réponse efficace au VIH en favorisant l’égalité des sexes, de prévenir la violence sexiste et lutter contre la stigmatisation et la discrimination, à la fois en droit et en pratique.

Selon le Président de l'Assemblée générale, il importe également de veiller à ce que les ressources nécessaires soient disponibles et dépensées de la manière la plus efficace, optimiser les synergies entre la lutte contre le VIH et les grandes priorités en matière de santé et de développement, tels que l’éducation, la nutrition, la santé et le renforcement du système communautaire, et la protection sociale.

Ces mesures sont essentielles non seulement pour la réalisation des engagements et des objectifs fixés pour 2015, mais aussi pour avancer vers l’objectif ambitieux de mettre fin à l’épidémie de sida.

Dans ses remarques au rapport, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a estimé que l'action mondiale contre le VIH a atteint une phase importante à l’approche de la date butoir de 2015 fixée pour atteindre les objectifs et les engagements établis par l’Assemblée générale dans sa Déclaration politique de 2011 sur le VIH et le sida.

« Le monde a une occasion historique de jeter les bases pour éliminer l’;épidémie de sida. Toutefois, le succès n’est pas garanti. Tout en étant encourageants, les nouveaux développements et les tendances mondiales générales masquent le fait qu’un trop grand nombre de personnes infectées et affectées par le VIH sont laissées pour compte», a expliqué Ban Ki-moon.

Dans des douzaines de pays, le traitement antirétroviral, qui est d’une importance vitale, n’atteint qu’une fraction des personnes éligibles dans le monde. Jusqu’en décembre 2012, seule une personne environ sur trois éligibles au traitement en bénéficiait.

« Bien trop souvent, la discrimination, la criminalisation et les pratiques répressives limitent une action efficace contre le VIH en faveur des personnes qui en ont le plus besoin, surtout les populations clefs les plus exposées au risque d’infection. L’;émergence de nouvelles mesures législatives visant à criminaliser celle-ci, qui non seulement constituent des violations des droits de la personne, mais aussi éloignent les gens des services essentiels, mérite une attention particulière, souligne Ban Ki-moon.

En outre, la lutte contre le sida ne répond pas aux besoins des jeunes, a rappelé le Secrétaire général. Les enfants sont deux fois moins susceptibles que les adultes de bénéficier du traitement antirétroviral en cas de besoin. Même si les décès liés au sida sont en baisse dans l’ensemble, la mortalité due au VIH chez les adolescents a augmenté de 50 % depuis 2005. En Afrique subsaharienne, les taux d’infection demeurent substantiellement plus élevés chez les filles que chez les garçons de même âge.

« Bien que plusieurs des cibles et des objectifs principaux de 2015 soient à notre portée, le sida sera encore en 2016 un défi mondial urgent de santé et de développement », a prévenu le chef de l’ONU.

(Extrait sonore : John Ashe, Président de l'Assemblée générale)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...