Genève : la France préoccupée par la situation en Syrie et en Centrafrique

Écouter /

La France a rendu un hommage appuyé à la Chef des droits de l'homme de l'ONU soulignant le courage de l'engagement de Navi Pillay  contre l’apartheid.  Cette détermination s’est poursuivie par la défense des droits de l’homme, dont celles des personnes LGBT, a poursuivi le représentant de Paris lors de l'ouverture de cette 26e session du Conseil des droits de l'homme à Genève.

Mais en dépit de tous les efforts déployés par la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Thomas Wagner, Représentant de la France au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, a constaté que des défis persistent, notamment en Syrie, en République centrafricaine ou au Soudan du Sud.

« Les violations ont atteint un degré de gravite inégale en Syrie, où on tue, viole et torture en toute impunité. Les responsables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité doivent pourtant savoir qu’ils auront à répondre de leurs actes tôt ou tard devant la justice internationale. L’incapacité du Conseil de Sécurité à déférer les crimes commis en Syrie devant la Cour pénale internationale hantera Ia communauté internationale. Il faut agir vile. C’est pourquoi, la France renouvelle son appel à la saisine de la Cour pénale internationale.

La France salue le travail accompli par les équipes du Haut-Commissariat en Ukraine. Les élections présidentielles ont constitué une étape importante. La France appelle  à la cessation immédiate de toutes les tentatives de déstabilisation, ainsi qu’au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

La situation en République Centrafricaine demeure très préoccupante.  Des  familles entières, des femmes, des enfants ont pris le chemin de l’exil ou s’entassent dans des camps de fortune pour tenter d’échapper aux violations des droits de l’Homme. Les récents affrontements à Notre-Dame de Fatima, au cours desquels de nombreuses personnes ont trouvé  la mort, montrent à quel point la situation reste précaire.

La France est très préoccupée par la gravité des violations des droits de l’Homme commises au Soudan du Sud et appelle le Conseil à réagir de manière forte. »

(Extrait sonore : Thomas Wagner, Représentant de la France au Conseil des droits de l'homme de l'ONU)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...