Conseil des droits de l’homme : Rashida Manjoo exhorte l'Inde à combattre la violence contre les femmes

Écouter /

Rashida Manjoo, Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes. Photo: ONU/Paulo Filgueiras

Le Conseil des droits de l’homme a examiné ce matin le rapport de la Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences. Rashida Manjoo a expliqué que son rapport dresse un bilan de cette violence 20 ans après la Déclaration sur l’élimination de la violence contre les femmes et la création de son mandat. Elle a rappelé les violences que subissent les femmes sont subies parce qu’elles sont des femmes, ce qui exige l’adoption de normes spécifiques. Devant le Conseil des droits de l'homme, l'experte indépendante s'est inquiétée de la situation en Inde où il y a un sentiment généralisé d’insécurité dans les espaces publics où les femmes sont souvent victimes de différentes formes de harcèlement sexuel et d’agression.

En Inde, la violence contre les femmes se manifeste de diverses manières trouvant leur source dans de nombreuses formes de discrimination. Lors de la présentation de son rapport au Conseil des droits de l'homme, la Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes note que les violences sexuelles et le harcèlement sont monnaie courante. Selon Rashida Manjoo, ces agressions sont souvent commises sur les lieux de travail, dans les espaces publics, les transports ou dans les familles généralement marquées par le patriarcat.

Et trop souvent les femmes acceptent la violence comme faisant partie de leur vie. Certes de nombreuses lois ont été adoptées et ont amélioré le cadre normatif de lutte contre les violences contre les femmes. Mais selon l'experte onusienne, il existe une grande différence entre ce cadre légal et une protection concrète. Surtout que les femmes n’osent pas porter plainte et ont peu de moyens de recours.

L’Inde, a de son côté déploré ce qu'elle considère comme des allégations sans fondements. New Dehli rappelle son engagement pour combattre ce phénomène. Dans ce cadre, l'Inde a notamment adopté en 2013, des lois de protection des femmes au foyer et contre le harcèlement des femmes au travail.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...