AIEA : le Directeur général préoccupé par les programmes nucléaires nord-coréen et iranien

Écouter /

Le Directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano. Photo AIEA/D. Calma

Le Conseil des gouverneurs de l’AIEA a ouvert sa deuxième réunion de l’année au siège de l’Agence, à Vienne, en Autriche, ce lundi 2 juin.

Yukiya Amano, le Directeur général de l'Agence a fait une déclaration liminaire, dans laquelle il a informé les États Membres des derniers développements positifs relatifs aux nombreuses applications pacifiques de l'énergie nucléaire. Il a aussi longuement évoqué les questions de vérification nucléaire en Iran, en Corée du Nord et en Syrie. Sur ces points, le haut fonctionnaire japonais n'a pas caché ses préoccupations.

Le Directeur général s'est notamment déclaré très préoccupé par le programme nucléaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC). Cela fait maintenant plus de cinq ans depuis qu'il a été demandé aux inspecteurs de l’Agence de quitter la RPDC. Néanmoins, l’Agence maintient sa volonté de jouer un rôle essentiel pour contrôler le programme nucléaire de la Corée du Nord. Aussi, Ukiya Amano a-t-il demandé à la RPDC de se conformer pleinement à ses obligations en vertu des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à coopérer sans délai avec l’Agence dans l’exécution de son accord de garanties, et de résoudre toutes les questions en suspens.

En ce qui concerne la mise en œuvre des garanties en Iran, le Directeur général de l'AIEA a souligné que l’Agence continue de vérifier le non-détournement de matières nucléaires déclarées par l’Iran en vertu de son accord de garanties. Toutefois, l’Agence n’est pas en mesure de fournir des assurances crédibles quant à l’absence de matières et d’activités nucléaires non déclarées en Iran, et donc de conclure que toutes les matières nucléaires en Iran sont utilisées à des fins pacifiques.

A noter que lors de cette nouvelle session du Conseil des Gouverneurs de l'AIEA, qui se tient jusqu'au 6 juin, le Conseil discutera notamment du Rapport sur la coopération technique pour 2013 ; du rapport du programme et du budget ; de la conclusion d’accords de garanties et de protocoles additionnels ; de l'application de garanties en République populaire démocratique de Corée ; de la mise en œuvre de l’accord de garanties TNP et des dispositions pertinentes des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies dans la République islamique d’Iran ; de la mise en œuvre de l’accord de garanties TNP en République arabe syrienne; du rapport d’évaluation de mise en œuvre pour 2013 ; et du rapport annuel pour 2013 .

(Extrait sonore : Yukiya Amano, Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...