Afghanistan : il faut récompenser le courage des électeurs et des électrices, estime Sylvie Lucas

Écouter /

Sylvie Lucas, Représentante permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation en Afghanistan. Après avoir entendu le Représentant spécial du Secrétaire général, Jan Kubis, qui est par ailleurs le patron de la Mission des Nations Unies déployée sur place et le Directeur de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, Yuri Fedotov, les quinze ont pris la parole. A l'instar de la Représentante permanente du Luxembourg qui a exhorté les candidats à faire preuve de responsabilité et de dignité lorsque seront proclamés, le 22 juillet prochain les résultats des élections présidentielles. “Aujourd’hui, il est crucial que le courage des électeurs et des électrices afghans soit récompensé et que les espoirs placés par la population dans ces élections ne soient pas déçus”, a déclaré Sylvie Lucas lors du débat.

La diplomate a rappelé que les 5 avril et 14 juin derniers, bravant des risques considérables, des Afghans et des Afghanes ont pris le chemin des urnes et il s’en est trouvé des millions d’autres pour leur emboiter le pas. En dépit des intimidations, des menaces, des violences aussi, le peuple afghan a montré sa détermination fi prendre en main son avenir et son destin. I1 l'a fait en choisissant la voie de la paix et de la démocratie. Ce courage et cette détermination forcent l'admiration. Ils méritent d’être salués. Tout comme mérite d'être saluée l'action des forces de sécurité afghanes qui ont su garantir la sécurité du scrutin malgré les tentatives d’en perturber le déroulement par la violence.

Sylvie Lucas en a appelé au sens des responsabilités de chacun. Aux candidats, pour qu’ils coopèrent avec les institutions chargées du processus électoral et en respectent l'autorité. A ces institutions, pour qu’elles s’acquittent de leur tache de manière transparente et efficace. Si des différends surgissent, ils devront être traités à l’intérieur du cadre légal prévu à cet effet, et non par médias interposés, par des intimidations ou par la violence Lorsque le processus électoral aura été mené à son terme et que les résultats définitifs auront été proclamés le 22 juillet, il y aura un vainqueur et un perdant. Mais c’est l'Afghanistan tout entier qui sortira gagnant si le candidat défait choisit de reconnaitre dignement sa défaite, en ajoutant à la légitimité du Président élu. Et ce sera la totalité du peuple afghan qui sera victorieux si le candidat élu choisit de former un gouvernement inclusif et représentatif de la diversité afghane. Alors seulement ces élections auront contribué à créer les conditions pour progresser sur la voie d’un Afghanistan stable, démocratique et pacifique.

La diplomate luxembourgeoise a également fait valoir que conduire à bon terme le processus électoral est essentiel, mais qu'il ne doit pas faire oublier les autres chantiers pour faire avancer le pays et consolider les progrès réalisés au cours de la décennie écoulée, à commencer par le chantier des droits de l’homme et du droit des femmes. Elle a espéré que le futur chef de l’État réservera dans son gouvernement une place significative aux femmes et qu’il aura coeur de promouvoir leur participation active dans le processus de paix et de réconciliation.

(Extrait sonore : Sylvie Lucas, Représentante permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...