Syrie / UNRWA : la moitié de ses centres de santé ne sont plus fonctionnels

Écouter /

Un enfant du camp de Yarmouk, en Syrie © Rami Al-Sayyed pour unrwa.org

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a averti ce mardi que plus de la moitié de ses centres de santé en Syrie ont été détruits ou sont devenus non-fonctionnels.

Lors du lancement de son rapport annuel sur la santé à Genève, l'UNRWA, qui est le principal fournisseur de soins pour les réfugiés palestiniens, a qualifié la situation de “grave”.

Selon le Dr.Akihiro Saita, Directeur de la santé de l'UNRWA, la situation de 18 000 civils qui se trouvent dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk continue de se détériorer.

Aucun des trois centres de santé dont dispose l'agence à l'intérieur du camp de Yarmouk ne sont fonctionnels, il y a une importante pénurie de vivres et un manque aigu de médicaments essentiels, a précisé le Directeur.

« Seul un quart des besoins alimentaires ont pu être satisfaits au cours des quatre derniers mois, ce qui pose un grave risque pour la santé », a-t-il aussi averti.

Le conflit en Syrie a déplacé plus de 250.000 réfugiés palestiniens au sein de ce pays, et nombre d'entre eux ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence.

(Extrait sonore : Akihiro Saita, Directeur de la santé de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient – UNRWA)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...