Soudan du Sud: 200.000 femmes enceintes ont besoin de soins d’urgence avertit le FNUAP

Écouter /

© UNHCR/K.McKinsey

Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a avertit qu’environ 200.000 femmes enceintes ont besoin de soins d’urgence, rien que pour cette année. Comme les systèmes de santé continuent de se détériorer et que seulement quelques professionnels de la santé qualifiés restent dans le pays, environ 30.000 de ces femmes pourraient souffrir de complications potentiellement mortelles.

Le ministère de la Santé du Soudan du Sud a aussi déclaré  une épidémie de choléra dans la capitale, Juba, accentuant les risques sur les femmes enceintes. Lorsque le Soudan du Sud est devenu indépendant en 2011, ce pays fut enregistré comme étant le pays dont le taux de mortalité maternelle était le plus élevé au monde.

«Les femmes ne s’arrêtent pas d'avoir des bébés quand il y a une catastrophe », explique le Dr. Babatunde Osotimehin , Directeur exécutif de l’UNFPA.

Dr Osotimehin s'est joint à la Sous-Secrétaire général et Coordonnatrice des secours d’urgence, Valérie Amos, et à un certain nombre de représentants de gouvernement lors d’une conférence de donateurs de haut niveau pour le Soudan du Sud, organisée par le gouvernement norvégien le 20 mai dernier, à Oslo . Ils ont fait appel aux bailleurs de fonds pour 25 millions de dollars afin d’assurer que les soins de santé  reproductive et des services contre les violences sexuelles soient mis en place dans tout le Soudan du Sud et dans les pays voisins .

La violence sexuelle – y compris le viol , l’agression sexuelle , le harcèlement , la violence domestique , et le “sexe de survie” – était un problème persistant dans le Soudan du Sud avant le conflit actuel . Dans l’état actuel de déplacements de masse et un faible état de droit, la situation n’a fait que de se détériorer. L’UNFPA estime que 25 000 femmes sont touchées par le conflit et pourraient être à risque de violence sexuelle rien que pour cette année.

Le conflit a également des répercussions considérables dans les pays voisins, tels que le Kenya , l’Ethiopie et l’Ouganda , où plus de 300 000 Sud- Soudanais y ont cherché refuge. Les établissements de santé dans ces pays sont surchargés et peuvent à peine faire face à l’afflux croissant de réfugiés , 80% étant des femmes et des enfants .

Le FNUAP a déployé 33 sages-femmes dans 10 Etats à travers le Soudan du Sud. Depuis Février, 1300 femmes enceintes dans le Soudan du Sud et qui ont rencontré des complications ont reçu des soins médicaux. En collaboration avec ses partenaires, le FNUAP a assuré la prestation sécuritaire de 3500 bébés dans les derniers mois. Des services psychosociaux et médicaux pour les victimes de violence sexuelle ont également été mis en place dans les grands camps de déplacés.

(Interview : Mabingue Ngom, Directeur des programmes d'urgence pour le FNUAP ; propos recueillis par Florence Westergard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...