Sri Lanka : une meilleure protection contre l’exploitation des migrants sri sankais est nécessaire selon expert onusien

Écouter /

François Crépeau (UN Photo)

Une protection accrue contre les abus et l’exploitation des Sri-Lankais qui émigrent à l’étranger pour le travail est nécessaire, a déclaré mercredi le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme des migrants, François Crépeau, qui rentre d’une visite au Sri Lanka.

Selon lui, environ 10 pour cent de la population du Sri Lanka, qui compte 20 millions de personnes, travaille à l’étranger , en grande partie en tant que domestiques.

Beaucoup sont obligés d’accepter un faible taux de rémunération et des conditions de travail parfois abusives, à l'instar des 500.000 travailleurs migrants sri lankais en Arabie Saoudite dont les visas de travail et de residence sont tous deux raccordés à un système de parrainage.

(Extrait sonore : François Crépeau, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme des migrants ; propos recueillis par Daniel Dickinson)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...