Soudan du Sud: le choléra se propage, avertit l’UNICEF

Écouter /

Des enfants déplacés dans l'Etat de Jonglei, au Soudan du Sud. Photo UNICEF/Kate Holt

Le nombre de cas de choléra est en augmentation rapide dans le Sud-Soudan et la maladie mortelle, très contagieuse semble se propager, a déclaré l’UNICEF.

Depuis l’épidémie de choléra dans la capitale Juba en fin de semaine dernière, le nombre de cas de choléra signalés a doublé de jours en jours avec de nouveaux cas signalés dans les états, de Jonglei et du Haut-Nil. Après le premier cas confirmé à Juba il y a quatre jours, plus de 130 cas supplémentaires sont actuellement traités et trois décès on été confirmés. Des dizaines d’enfants sont également parmi les personnes affectées.

«Le choléra met de plus en plus de pression sur les plus vulnérables, dont la santé est déjà compromise par une crise nutritionnelle » a déclaré Jonathan Veitch, Représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud.

Depuis Janvier, l’UNICEF a mis en garde contre la menace du choléra, en raison de la surpopulation des camps de déplacés particulièrement pendant la saison des pluies. Le mois dernier, l’UNICEF a déclaré que sans traitement immédiat de la malnutrition, jusqu’à 50.000 enfants de moins de cinq ans sont susceptibles de mourir.

En réponse à l’épidémie de choléra, l’UNICEF a aidé à établir un centre de traitement du choléra à l'hôpital universitaire de Juba et a également fourni du matériel d'urgence, y compris des médicaments, des équipements de protection, et des mesures de prévention pour enrayer la propagation à travers le pays.

Au Soudan du Sud, l'UNICEF a un besoin urgent de 10 millions de dollars afin de poursuivre les opérations d'urgence en cours et augmenter ses activités de prévention du choléra.

(Extrait sonore : Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...