RDC/Nord-Kivu : plus de 92 800 personnes ont quitté les camps des déplacés

Écouter /

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu. Photo: Radio Okapi

En mars, plus d'un million de personnes s'étaient déplacées dans la province du Nord-Kivu mais en avril, 92 846 personnes sont rentrées chez elles. Ce qui représente une baisse d'environ 9%, a indiqué Ocha, le Bureau de Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires, dans son bulletin hebdomadaire paru la semaine dernière. La province comptait au 25 avril dernier, un effectif de 998 721 personnes déplacées internes. Certaines d'entre elles ont fui leurs domiciles depuis 2009.

Selon Ocha, cette baisse d'effectif est principalement liée aux mouvements de retour observés dans certaines zones des territoires de Beni et Masisi où la situation sécuritaire s'est sensiblement améliorée.

La mise à jour des données statistiques dans les territoires de Walikale et Rutshuru et les départs spontanés de certains déplacés qui s'étaient installés dans les sites autour de Goma et Rutshuru, expliquent aussi cette baisse, ajoute cette agence des Nations unies.

D'autres personnes continuent tout de même à se déplacer à l'intérieur de la province. Ces déplacements sont à plus de 90% liés à l'insécurité causée par l'activisme des groupes armés et aux opérations militaires menées par les FARDC contre ces groupes.

Sur un total de 2, 6 millions de personnes déplacées internes en RDC, le Nord-Kivu comptabilise à lui seul plus du tiers, soit 38% des personnes déplacées internes du pays, précise Ocha.

(Mise en perspective de Denise Lukeso, Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...