RDC/Nord-Kivu : les Nations Unies facilitent le retour des congolais vivant en Ouganda

Écouter /

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu. Photo: Radio Okapi

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM) facilitent le retour des déplacés internes et refugiés congolais vivant en Ouganda. Une fois sur le sol congolais, ces trois agences les relocalisent dans les sites d'attraction créés pour les accueillir, a indiqué mercredi 21 mai le chef de la sous délégation du HCR à Goma, Fafa Attidzah.

Ces personnes ont volontairement regagné la province du Nord-Kivu depuis plus de deux mois après la fin de la rébellion du M23 il y a plus d'une année. Mais, les conditions de vie ne sont pas toujours réunies pour garder durablement les populations dans leurs zones de retour.

Fafa Attidzah a expliqué que ces trois agences des Nations unies ont créé des sites d'attraction dans les zones déjà stabilisées sur le plan sécuritaire avec des projets d'intérêt communautaire.

« La communauté humanitaire a décidé de mettre en œuvre de l'assistance à base communautaire dans certaines zones où l'on réalise qu'effectivement la maturité de l'Etat est rétablie, c'est une zone viable et l'on peut intervenir», explique le chef de la sous délégation du HCR à Goma.

Quatre zones ont ainsi été ciblées, deux dans le territoire de Rutshuru et deux dans le territoire de Nyiragongo, autrefois occupés par les rebelles du M23, a indiqué Fafa Attidzah, citant notamment la zone de Gikoro en groupement de Jomba.

« Nous nous sommes mis à trois avec le PAM et l'UNICEF pour cibler deux groupements dans la zone de Rutshuru et deux [groupements] dans la zone de Nyiragongo, où nous avons décidé de faire des interventions communes. L'idée, c'est de créer des pools d'attraction : donc plutôt que de chasser les déplacés de leurs camps vers les zones de retour, c'est plutôt de les attirer vers les zones de retour en développant rapidement certains projets à base communautaire dans ces zones », a-t-il ajouté.

(Extrait sonore : Fafa Attidzah, Chef de la sous délégation du HCR à Goma; des propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...