RDC/Nord-Kivu : la MONUSCO, l'armée et la police facilitent le déroulement des examens

Écouter /

Photo Radio Okapi/Ph. Sylvain Liechtin

Les casques bleus de la Monusco, les Forces armées de la RDC ainsi que la police nationale du Congo (PNC) ont facilité le déroulement de la dissertation jeudi 15 mai dans les territoires de Masisi et Walikale au Nord-Kivu. Dans ces contrées où la situation sécuritaire est souvent instable, les examens se sont bien déroulés, a constaté Radio Okapi sur place.

Environ 50.490 candidats du secondaire et 219 du cycle court ont pris part à cette dissertation dans les centres de ces deux territoires. Ils ont été repartis dans 121 centres. Tous ces élèves ont failli rater cette épreuve n'eut été la présence de la Monusco, l'armée et la police.

Les casques bleus, les FARDC ainsi que la Police nationale se sont déployés dans certaines zones critiques, en vue de sécuriser les élèves et les examinateurs dans les zones à haut risque notamment Kashebere, Bunyampuli, Mpofi ainsi que Nyabiondo.

Ces forces de l'ordre ont aussi collaboré avec les chefs du village pour réussir leur mission.

Les élèves finalistes du secondaire de Kibua, dans le territoire de Walikale, où des cas d'insécurité ont été rapportés, ont pu passer leurs épreuves de hors session, au centre de Machumbi à Kashebere.

Mêmes les élèves finalistes de Ntoto, Waloa Yungu, des zones occupées par des groupes armés ont pu atteindre les différents centres d'examens, indiquent des sources sur place.

Le chef coutumier du groupement Ruberiki, le Mwami Alexandre Bamongo se réjouit de la présence des forces de la Monusco et des services de sécurité de la RDC.

« Les enfants viennent de passer la première journée. Il n'y a pas eu de problèmes, la situation est calme au niveau de Kashebere. La Monusco est sur place. Tous les enfants sont arrivés au centre de Machumbi. Ceux là qui sont venus de Ntoto et de Waloa Yungu et Kibua, tous sont présents à Kashebere », a-t-il affirmé.

Les responsables de l'enseignement primaire et secondaire au Nord-Kivu ont aussi signalé que leurs délégués ont pu atteindre les territoires de Masisi et de Walikale, sans difficulté.

(Mise en perspective: Gisèle Kaj pour Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...