RCA : Une intensification des combats dans le centre-nord provoque une nouvelle vague de déplacés.

Écouter /

Des déplacés internes en RCA se rassemblent pour collecter de l’eau. (Photo: HCR/A.Greco)

Le Haut Commissariat pour les réfugiés indique qu'une nouvelle intensification des combats dans la région du centre-nord de la République centrafricaine a provoqué de nouveaux déplacements de populations.

Le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, a indiqué que le 2 mai, plus de 23 000 personnes étaient déjà déplacées dans la zone de Kaga Bandoro, soit près du double comparé au mois dernier. Selon le HCR, la plupart des déplacés sont des femmes et des enfants Chrétiens. De nombreux hommes se cachent, par crainte de subir des attaques menées par des groupes armés. Environ 13 décès ont été signalés durant les combats du 9 mai. Selon le HCR, beaucoup de déplacés dorment en plein air, malgré l’arrivée de la saison des pluies. Bien que des agences partenaires du HCR fournissent des vivres, les déplacés épuisent peu à peu leurs réserves de nourriture et ils ne peuvent pas cultiver leurs champs par peur des attaques. Un fort taux de diarrhées est déjà signalé parmi les enfants.

Le HCR estime désormais à plus de 560.000 le nombre de déplacés internes en RCA. Plus de 115.000 Centrafricains ont fui vers le Cameroun, le Tchad, la République démocratique du Congo et le Congo depuis décembre.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...