RCA : l'OIM condamne l’attaque sur les personnes déplacées et le regain des violences à Bangui

Écouter /

Un blessé est emmené devant la MINUSCA à Bangui. (Image: MINUSCA/David Manyua)

La situation à Bangui est la pire depuis que le déclenchement des violences en Décembre 2013 en République centrafricaine, a déclaré ce vendredi la porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) lors d'une conférence de presse à Genève.

Depuis l'attaque mercredi sur les personnes déplacées qui avaient trouvé refuge dans l’église Notre-Dame de Fatima, et qui a fait au moins une quinzaine de mort, la violence s'est répandue à travers la capitale a indiqué l'OIM.

Jeudi de nombreux barrages routiers et des incidents autour de Bangui ont interrompu le commerce et empêché la fourniture de services humanitaires. Les rues étaient désertes à l’exception de groupes de jeunes qui tenaient les barrages routiers, a décrit l'OIM . Aussi, des tirs et des explosions fréquents ont été entendus dans la ville.

Le Directeur général de l’OIM , William Lacy Swing, s'est déclaré « choqué d’apprendre l’ attaque insensée contre des civils dans l’église Notre-Dame de Fatima » qui avaient déjà été déplacées et tant souffert .

William Lacy Swing a condamné l’attaque dans les termes les plus fermes et la violence qui en a découlé. Il a appelé toutes les parties au conflit à « déposer les armes et de se concentrer sur la reconstruction de la RCA ».

« Nous sommes très inquiets pour la population de Bangui et pour nos collègues qui vivent dans les quartiers touchés “, a déclaré la porte-parole à Genève.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM à Genève)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...