RCA : le PAM a augmenté de 60% ses distributions de vivres en avril

Écouter /

Photo : WFP/Djaounsede Pardon Madjiangar

Le Programme alimentaire mondial (PAM) indique que la crise sans précédent en République centrafricaine (RCA) continue. Le PAM a accéléré ses opérations et a augmenté de 60% sa distribution de nourriture en avril, par rapport à mars. C'est le chiffre le plus élevé jusqu’à présent cette année. Au 29 avril, près de 200.000 bénéficiaires avaient reçu une aide alimentaire, parmi lesquels 24 700 enfants ont bénéficié de nutriments spéciaux. Une alimentation complémentaire ciblée a été fournie à 3 000 enfants malnutris âgés de six mois à cinq ans et à 2 500 enfants hospitalisés en pédiatrie. Le PAM a également commencé à distribuer de la nourriture afin d’aider 3.000 patients atteints du VIH. Le PAM a également fourni un programme de cantine scolaire à près de 32 000 enfants.

Le Programme alimentaire mondial étend ses activités sur le plan géographique à l’intérieur de la République centrafricaine. En décembre, il a fourni une assistance alimentaire dans quatre centres urbains ou des villes, puis en mars, il a pu fournir une assistance dans 21 sites, et à 35 en avril. Le PAM a également augmenté son aide à Bangui et à l’extérieur de la capitale, en fournissant de l’aide à des endroits distants de 1 000 kilomètres de Bangui. Le PAM a également déployé des unités de stockage portable à deux endroits dans l’extrême nord de la République centrafricaine pour augmenter la capacité d’entreposage et soutenir la campagne de protection des semences par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Par ailleurs, le PAM renforce sa flotte de transport. Les vivres du PAM ont été expédiés au port de Douala au Cameroun, puis transporté par la route à Bangui et dans une autre ville, où la nourriture a été pré-positionnée dans les entrepôts. C’est à partir de ces deux entrepôts de base que le PAM a distribué des vivres grâce à d’autres entrepôts plus petits et mobiles dans le reste du pays. Il a fallu seize jours aux camions pour transporter les aliments à Bangui et onze jours à l’autre ville, ce qui montre les difficultés et l’importance du transport aérien. Le PAM a essayé de résoudre le problème de l’obtention de carburant pour transporter de la nourriture par avion.

(Extrait sonore : Élisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...