Maroc : Navi Pillay salue les progrès en matière de droits de l’homme

Écouter /

Navi Pillay. Photo : ONU/Jean-Marc Ferré

A l’issue d’une visite de trois jours au Maroc, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a souligné que le pays avait fait de grands progrès vers une meilleure protection des droits de l’homme mais que beaucoup reste à faire, notamment en matière de liberté d’expression.

Lors d’une conférence de presse à Rabat, Navi Pillay a notamment cité en exemple la Commission de l’équité et de la réconciliation. Créée en 2004 pour enquêter sur les violations passées des droits de l’homme, cet organe a servi de catalyseur pour les nombreuses réformes de grande ampleur qui ont été lancées depuis.

Navi Pillay s'est aussi félicité du fait que plusieurs membres de l’opposition, auparavant détenus politiques, font maintenant partie du gouvernement.

La Haut Commissaire a toutefois noté que « beaucoup de travail reste encore à faire pour engendrer la culture du respect des droits de l’homme dans toutes les institutions de l’État, au Maroc et au Sahara occidental ». Navi Pillay a notamment souligné l’inquiétude qui entoure l’utilisation de la torture et de mauvais traitements.

Elle a aussi regretté que bien que la liberté d’expression soit généralement respectée au Maroc, des journalistes et des bloggeurs se voient imposer des amendes, le retrait de l’enregistrement et même l’emprisonnement sur la base d’accusations forgées de toutes pièces pour avoir examiné des questions sensibles.

« De nombreuses protections promises en vertu de la Constitution doivent encore se concrétiser dans la réalité pour le peuple marocain », a-t-elle par ailleurs commenté.

 

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...