L’Instance des peuples autochtones se réunit pour discuter de bonne gouvernance et de développement

Écouter /

Participant à la session d’ouverture de l’Instance permanente sur les questions autochtones (Photo ONU)

Près de 1 500 représentants des peuples autochtones du monde étaient attendus lundi au Siège des Nations Unies à New York à l’occasion de l’ouverture de la treizième session de l’Instance permanente sur les questions autochtones.

Ce forum annuel, qui se tiendra du 12 au 23 mai, est consacré cette année à la promotion du principe de bonne gouvernance. Il accordera aussi une attention particulière à la situation des peuples autochtones d’Asie, qui comptent parmi les plus vulnérables et marginalisés sur les plans politique, économique et social. La confiscation des terres des peuples autochtones, les déplacements forcés et la ruée vers les ressources naturelles seront également au menu des débats.

Dans un communiqué de presse, la Présidente de l’Instance permanente, Dalee Sambo Dorough, a souligné que le consentement libre et informé des peuples autochtones doit être appliqué afin d’éviter les impacts négatifs de la militarisation et de la libéralisation économique des territoires des peuples autochtones, en Asie et partout dans le monde.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...