Le HCDH préoccupé après le meutre de deux adolescents en Cisjordanie occupée

Écouter /

Vue de certains quartiers des secteurs H1 et H2 de Hébron, en Cisjordanie (Photo d'archive: Shabtai Gold/IRIN).

Le Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme a informé que le Haut Commissaire a écrit au Représentant permanent d’Israël auprès des Nations Unies à Genève pour exprimer ses très sérieuses préoccupations au sujet d’un récent incident impliquant le meurtre de deux adolescents palestiniens en Cisjordanie occupée.

Le 15 mai, les forces de sécurité israéliennes auraient abattu deux mineurs palestiniens qui prenaient part à une manifestation dans Beituniya , en Cisjordanie , pour commémorer le 66e anniversaire de ce que les Palestiniens appellent le ” Jour de la Nakba ».

Les premiers résultats de l’enquête de l’équipe du Haut-Commissariat sur le terrain ont indiqué que les deux mineurs, âgés de 16 et 17 ans, ne présentaient aucune menace directe au moment où ils ont été tués. Les meurtres pourraient s’élever à des exécutions extrajudiciaires en vertu du droit des droits de l’homme ainsi que des homicides intentionnels relevant du droit international humanitaire .

Alors que le Haut-Commissariat aux droits de l'homme s’est félicité des informations selon lesquelles une enquête sur l’incident avait été ouverte , il a également fait un appel pour que l’enquête soit prompte, approfondie, efficace , indépendante, impartiale et transparente. Le HCDH a aussi exhorté Israël de rendre publiques les conclusions de l’enquête et des mesures qui seront prises envers les coupables.

La porte parole du HCDH, Cécile Pouilly, indique que cet événement s’est produit au milieu d’une série d’incidents impliquant l’usage excessif de la force par les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie , comme l'a indiqué le précédent rapport de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme du Conseil.

Le Haut-Commissariat avait à plusieurs reprises fait part de ses préoccupations au sujet de l’utilisation excessive de la force par les forces de sécurité israéliennes et l’absence de responsabilité de ces incidents . Toute utilisation de la force par les Israéliens devrait être en conformité avec les Principes de base sur le recours à la force et des armes à feu .

Le Bureau de la Haut Commissaire aux droits de l'homme a précisé qu’une équipe d’enquête se trouve sur le terrain afin de reconstituer exactement ce qui s’était passé sur le lieu de l’incident .

(Interview : Cécile Pouilly, porte parole du HCDH ; propos recueillis par Alpha Diallo)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...