La culture : un moteur pour le développement économique des pays

Écouter /

Filippe Savadogo, Représentant permanent de l’Organisation internationale de la francophonie auprès des Nations Unies. Photo: ONU/Eskinder Debebe

Alors que les États Membres s'efforcent de définir le programme de développement pour l'après 2015, de plus en plus de voix s'élèvent pour souligner le potentiel économique que recèle la culture.

Au cours d'un évènement spécial organisé mardi au Siège, par l'UNESCO, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, et l'OIF, l'Organisation internationale de la francophonie, la Ministre de la culture du Mali, Ramatoulaye N'Diaye, a par exemple affirmé que la culture doit être considérée comme la « locomotive économique de sortie crise » de son pays.

Pour sa part, Filippe Savadogo, le Représentant permanent de l'OIF auprès des Nations Unies, a indiqué, paraphrasant le poète Leopold Sédar Senghor, que « la culture est au début et à la fin du développement ».

Filippe Savadogo a notamment a plaidé pour une meilleure consolidation des « ressources industrielles liées à la culture ».

« Cette vision de l'homme, c'est le sésame que nous devons saisir », a-t-il affirmé.

(Extrait sonore : Filippe Savadogo, Représentant permanent de l'Organisation internationale de la francophonie auprès des Nations Unies, propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...