La Culture et le développement économique

Écouter /

Photo: UNESCO

Alors que les États Membres de l'ONU s'attèlent pour définir le programme de développement pour l'après 2015, de plus en plus de voix s'élèvent pour souligner le potentiel économique que recèle la culture.

« La culture est au début et à la fin du développement », disait le poète Leopold Sédar Senghor. Au cours d'un évènement spécial récemment organisé au Siège de l'ONU, par l'UNESCO, l'Organisation de l'éducation, des sciences et de la culture, et l'OIF, l'Organisation internationale de la francophonie, plusieurs ministres de la culture des pays de la francophonie ont dit l'importance de ne pas négliger la culture du débat sur le développement économique et déploré le trop peu d'attention accordé à cette question.

À l'instar du Ministre de la culture et de la francophonie de la Côté d'Ivoire, Maurice Kouakou Bandama, qui cité en exemple la force économique des industries créatives aux Etats-Unis ou encore les importants profits que le patrimoine culturel de la France génère pour le secteur du tourisme.

Ramatoulaye N'Diaye, Ministre de la culture du Mali a mis en avant la politique culturelle « forte et volontariste » dont s'est doté son Gouvernement. La culture doit être considérée comme une des « locomotives économiques de sortie crise du Mali », a-t-elle notamment affirmé.

La Ministre de la culture de l'Albanie, Mirela Kumbaro et Rose Anne Auguste, Ministre déléguée auprès du Premier Ministre chargé des droits de l'homme et de la lutte contre la pauvreté extrême d'Haïti, ont également alimenté le débat. Michaëlle Jean, Envoyée spéciale de l'UNESCO en Haïti a notamment affirmé que pour un pays en reconstruction comme Haïti il est impossible de réussir « hors de la culture » l'aménagement du territoire ou la gestion des espaces publics.

Le Ministre de la culture de Cabo Verde, Mario Lucio de Sousa, a toutefois mis en garde contre la tentative de manipuler la culture pour atteindre un objectif. « La culture c'est l'homme, c'est comme le bonheur. Ce n'est pas un moyen c'est un objectif en soi », a-t-il affirmé.

Extraits sonores :

o Rose Anne Auguste, Ministre déléguée auprès du Premier Ministre chargé des droits de l'homme et de la lutte contre la pauvreté extrême d'Haïti

o Mario Lucio de Sousa, Ministre de la culture de Cabo Verde

o Michaëlle Jean, Envoyée spéciale de l'UNESCO en Haïti

o Mirela Kumbaro, Ministre de la culture de l'Albanie

o Ramatoulaye N'Diaye, Ministre de la culture du Mali

_ Interviews, production et présentation : Isabelle Dupuis

_ Assistant de production : Florence Westergard

_ Ingénieur du son : Carlos Macias

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...