Kenya/économie verte : 45 milliards de bénéfices d’ici 2030, selon l'ONU

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon, examine les panneaux solaires du nouveau complexe de bureaux des Nations Unies à Nairobi, Kenya. Photo : ONU/Mark Garten

L'économie verte pourrait entraîner des bénéfices de 45 milliards de dollars d'ici 2030, pour le Kenya, selon la nouvelle étude du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) publiée cette semaine.

Le rapport d’évaluation, qui analyse la situation d'une vingtaine de pays engagés dans des investissements verts sur le continent, signale que l'investissement dans l'économie verte apporte des dividendes économiques, sociales, et environnementales « très élevés » qui s'inscrivent à long terme et dans la durée.

Après sept ans, la croissance économique peut grimper de 5% et la morbidité et la mortalité diminuent de façon drastique. Aussi, la création d'emplois verts réduit de façon significative la pauvreté, un facteur important pour l'Afrique où plus de 10 millions de jeunes arrivent sur le marché de l'emploi chaque année.

Une dizaine de secteurs économiques clefs, dans lesquels les pays africains peuvent faire des investissements verts entraînant une croissance économique soutenue, une amélioration des conditions de vie des populations, ainsi qu'une réduction de la pauvreté, de la destruction des écosystèmes et de la pollution, ont été identifiés.

« Si vous prenez la cas des logements, nous avons mis au point des méthodes qui permettent d'utiliser moins de 60% de l'eau et seulement 5% du ciment; quand on prend l'agriculture il est question d'accroître le rendement tout en maintenant la production sans l'utilisation des insecticides et pesticides ce qui permet d'améliorer la santé des populations », a déclaré le Directeur Afrique du PNUE, Mounkaila Goumandakoye, soulignant que 23% des décès en Afrique sont liés à des facteurs environnementaux.

Selon le PNUE, l'exemple du Kenya est tout à fait applicable aux autres pays de l'Afrique, qui regorgent de potentiel.

(Extrait sonore : Mounkaila Goumandakoye, Directeur Afrique du PNUE ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...