Journée internationale contre l’homophobie : Ban rappelle que les droits de l'homme s'appliquent à tous sans exceptions

Écouter /

Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie (Photo: ONU)

Pour marquer la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (IDAHO-T), le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a rappelé, samedi, que dans de nombreuses régions du monde, les lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués (LGBTI) font l'objet de discrimination, de stigmatisation et d'actes de violence.

« Dans 76 pays, le fait d'avoir un partenaire du même sexe est une infraction pénale”, a notamment dénoncé Ban Ki-moon dans son message pour la journée, ajoutant que « les gens sont arrêtés, emprisonnés et même dans certains cas exécutés pour entretenir des relations amoureuses ».

Le Secrétaire général s'est aussi inquiété du fait que les personnes LGBTI continuent de faire face à une hostilité profondément ancrée dans le lieu où nombre d'entre nous passent la majorité de notre temps, à savoir au travail. Ban Ki-moon a notamment dénoncé le fait que dans la plupart des pays, les lois nationales de protection contre les discriminations ne sont pas adéquates pour lutter contre la discrimination basée sur les orientations et l'identité sexuelle.

« Les droits de l'homme doivent s'appliquer à tout le monde, peu importe qui ils sont et qui ils aiment », a souligné Ban Ki-moon.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...