HCR / RCA : 17 tués et 27 civils enlevés lors de l’attaque d'une église à Bangui

Écouter /

Un blessé se rend au siège de la MINUSCA à Bangui (RCA), (Image : MINUSCA )

Dix-sept personnes ont été tuées et 27 ont été enlevées mercredi dernier dans l’attaque de l’église Notre Dame de Fatima à Bangui, la capitale de la République centrafricaine (RCA).

Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), ces personnes été enlevés par des assaillants « non identifiés » et conduits vers une « destination inconnue ». L’église Notre Dame de Fatima abritait près de 9.000 déplacés au moment de l’attaque.

« Les attaquants sont arrivés sur des pick-up en début d’après-midi, ils ont lancé des grenades puis ouvert le feu sur les gens. Un prêtre a été tué pendant l’attaque et deux adultes et deux enfants ont succombé jeudi à leurs blessures », a déclaré Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève.

Le site de l’église est maintenant totalement vide, a précisé le HCR soulignant que cela a été « la pire attaque contre un centre de déplacés à Bangui depuis que le groupe Seleka a été écarté du pouvoir en janvier dernier ».

Selon le HCR, des églises, des monastères, des mosquées ont constitué des abris sûrs pour les déplacés de Centrafrique. A Bangui, 32 des 43 centres de déplacés sont des institutions religieuses. Les déplacés qui ont fui l’église ont trouvé refuge dans d’autres centres mais beaucoup sont partis « sans rien, sans argent, sans nourriture, sans matelas, certains étaient blessés par balle ».

Il y a au total 425.000 déplacés internes en Centrafrique, dont 132.000 à Bangui. Le HCR estime aussi à 120.994 le nombre de réfugiés centrafricains dans les pays voisins, notamment au Cameroun, au Tchad ou en République démocratique du Congo.

(Interview : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...