Éthiopie : le PAM s’attend à nourrir 6,5 millions de personnes cette année

Écouter /

Des réfugiés sud soudanais à leur arrivée dans l’Est de l’Ethiopie (photo: HCR_P.Rulashe).

Le Programme alimentaire mondial (PAM) entend venir en aide à plus de 6,5 millions d’Éthiopiens cette année. Selon le PAM, le pays est menacé par une invasion acridienne et par un déficit pluviométrique dans certaines zones, mais aussi par un afflux important de réfugiés, notamment du Soudan du Sud.

Le porte-parole du PAM rappelle que « si ce début d'invasion de criquets dans la partie

orientale du pays perdure, cela aura des conséquences dramatiques sur le sort des populations pastorales ». Elizabeth Byrs rappelle aussi que pour la troisième année consécutive, l'Ethiopie fait face à une insuffisance de sa pluviométrie au nord-est du pays.

Par ailleurs, l'agence onusienne basée à Rome est également préoccupée par un afflux important de réfugiés sud-soudanais en Ethiopie. Plus de 120.000 Sud-Soudanais se sont ainsi réfugiés en Ethiopie au cours des six derniers mois et « la majorité sont des femmes et des enfants qui arrivent affamés, épuisés et souffrant de malnutrition ». Cet afflux récent porte à 500 000 le nombre total des réfugiés en Ethiopie.

L’ONU fournit également de la nourriture pour des millions de sous-alimentés dans le besoin, dont 670 000 écoliers et 375 000 dépendant des programmes VIH / SIDA dans ce pays.

Selon une étude conjointe du Ministère de la santé d'Ethiopie et de l'Union africaine sur le coût de la faim en Afrique publiée en 2013, deux enfants sur cinq en Ethiopie souffraient de retard de croissance. Ce rapport notait que la mortalité infantile n’est pas sans conséquence sur l’ensemble de la population. Celle-ci a réduit la population éthiopienne de 8%. De plus, la sous-alimentation aurait coûté à ce pays -en perte de productivité- des milliards de dollars chaque année. Le rapport soulignait que la malnutrition des enfants de l'Ethiopie coûte au pays environ 55,5 milliards de birr (3 milliards de dollars) par an, soit 16,5 % du produit intérieur brut.

(Interview : Élisabeth Byrs, porte-parole du PAM; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...