CPI : Fatou Bensouda appelle la Libye à remettre Saif Al-Islam Kadhafi à la Cour

Écouter /

Fatou Bensouda, Procureur de la Cour pénale internationale (Photo ONU)

Fatou Bensouda, la Procureur de la CPI, la Cour pénale internationale, a appelé, mardi, devant le Conseil de sécurité, le gouvernement libyen à remettre immédiatement Saif Al-Islam Gaddafi à la Cour.

Fatou Bensouda a dit être gravement préoccupée du fait que malgré l'ordre donné de remettre le fils du Colonel Kadhafi à la Cour, le gouvernement libyen n'avait toujours pas agi. Elle a aussi exhorté le système judiciaire libyen à examiner sans plus tarder le cas d'Abdullah Al-Senussi. Abdullah Al-Senussi et Saif Al-Islam Kadhafi sont tous les deux accusés d'avoir commis des crimes contre l'humanité.

« Le Gouvernement libyen doit assurer la pleine transparence de ses activités judiciaires », a souligné Fatou Bensouda.

La Procureur s'est aussi inquiétée du problème des détentions illégales et des cas de décès liés à la torture. « Le transfert des détenus vers des prisons placées sous le contrôle de l'État doit être accéléré », a-t-elle insisté. « Les détentions illégales et la torture n'ont rien à faire dans une Libye moderne ».

Fatou Bensouda a par ailleurs appelé le Gouvernement libyen à résoudre « une fois pour toutes » les crimes qui auraient été commis à Tawergha.

Selon les informations, cette ville de descendants d'esclaves noirs a été vidée de ses 30 000 habitants en 2011 par les forces de Misrata. Ces derniers accusent les Tawerghas d'avoir appuyé les forces du Colonel Kadhafi pendant le siège de Misrata.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...