Climat : À Abu Dhabi, Ban Ki-moon appelle les États à ne pas se placer du côté perdant de l'histoire

Écouter /

Désertification en Namibie. Photo PNUE/A. Gloor

À l’issue de la réunion sur le climat organisée à Abu Dhabi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exhorté lundi les États Membres à ne pas se placer du côté perdant de l'histoire. Ban Ki-moon a notamment souligné que les opportunités offertes par une économie à faible émissions de carbone sont considérables et que ceux qui se lanceront les premiers dans cette transition peuvent s’attendre à d'importants retours sur investissement.

L'Ascension d'Abu Dhabi, la réunion de haut niveau sur les changements climatiques qui s'est achevée lundi après deux journées de débat, avait pour objectif d'inciter les États Membres à adopter des mesures ambitieuses de lutte contre les changements climatiques lors du Sommet sur le climat qui doit se tenir à New York le 23 septembre.

Dans son discours de clôture, Ban Ki-moon a encouragé les gouvernements à relever le niveau de leurs ambitions et à se placer à la tête de cette transition. Le Secrétaire général a indiqué que le monde des affaires et de la finance, les électeurs et les consommateurs ont également un rôle important à jouer. « Les changements climatiques concernent tout le monde, a-t-il souligné, et tout le monde doit s’impliquer pour faire reculer les sceptiques et les intérêts invétérés». Le chef de l’ONU a expliqué qu’il fallait établir une liste d’arguments politiques qui permette de convaincre les dirigeants et décideurs politiques d'agir maintenant. Mais aussi créer des alliances pour transformer les idées politiques en actions commerciales. Ban Ki-moon s'est inquiété du fait que « trop nombreux sont ceux qui préfèrent attendre que d’autres fassent le premier pas ».

Dans son discours, le Secrétaire général a par ailleurs souligné qu’il fallait lancer le processus dès maintenant afin de réaliser des progrès lors des négociations climatiques qui auront lieu cette année à Lima au Pérou et préparer un accord global à Paris en 2015.

 

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...