Assemblée générale: le manque d'accès aux TICs entrave le développement

Écouter /

L'Assemblée générale a entamé, mercredi, un débat de haut niveau de deux jours consacré au rôle de la coopération et des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le cadre du développement.

A cette occasion, le Vice-Secrétaire général, Jan Eliasson, a indiqué que la coopération sud-sud est en plein essor. Elle représente à présent un quart de l'ensemble du commerce mondial et est un potentiel croissant pour le développement durable, s'est-il félicité. Jan Eliasson a cependant souligné que la coopération sud-sud et la coopération triangulaire ne peuvent pas se substituer à la coopération nord-sud.

Le Vice-Secrétaire général a indiqué qu'il est profondément préoccupant que de nombreuses personnes n'aient toujours pas accès aux technologies de l'information et de la communication.

« Cela entrave le développement et représente un défi sérieux pour la mise en œuvre de l'agenda post-2015 », a-t-il indiqué.

Jan Eliasson a jugé nécessaire de répondre aux problèmes du transfert des technologies, du renforcement des capacités et du financement afin de promouvoir des changements structurels.

« Si nous devons opérer un changement vers des modes de consommation et de production plus durables », a-t-il enchainé, une transformation économique inclusive appuyée par des technologies durables est nécessaire ».

Selon lui, le partenariat mondial pour le développement post-2015 doit rallier toutes les formes de coopérations pour le développement autour d'un agenda universel et unifié avec un haut degré de pertinence sur le plan national et local.

(Extrait sonore : Jan Eliasson, Vice-Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...