A Rome, Ban Ki-moon appelle à intensifier les efforts pour relever le défi d’éliminer la faim

Écouter /

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, devant le Comité mondial sur la sécurité alimentaire à Rome le 7 mai 2014. Photo ONU/ Eskinder Debebe

Après son voyage surprise au Soudan du Sud, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, s'est rendu à Rome, mercredi, pour participer à une réunion du Comité de la sécurité alimentaire mondiale. Dans son allocution, le Secrétaire général a insisté sur la nécessité d'éliminer la faim mais aussi d'assurer la sécurité alimentaire de tous. Ban Ki-moon a aussi parlé de son initiative "Le défi faim zéro ». En la matière, il a insisté sur l'importance d'accélérer les progrès pour atteindre l'OMD relatif à la faim et de faire figurer la sécurité alimentaire et l'agriculture durable au sein du programme de développement post-2015.

Le Secrétaire général a aussi souligné que le changement climatique est un « domaine d'importance capitale » et a jugé nécessaire de faire beaucoup plus pour aider les agriculteurs à s'adapter aux changements climatiques.

« Cela signifie qu'une attention particulière doit être accordée aux défis qu'affrontent les femmes agricultrices qui sont souvent l'épine dorsale de la production agricole à petite échelle. », s'est-il notamment expliqué.

« En cette Année internationale de l'agriculture familiale », a ajouté Ban Ki-moon, « faisons tout notre possible pour que les 500 millions petits agriculteurs que compte le monde puissent produire suffisant d'aliments dans des écosystèmes de plus en plus fragiles ».

Le Secrétaire général a notamment indiqué que lors du Sommet sur le climat, qui doit se tenir le 23 septembre à New York, il encouragera les parties prenantes à présenter des engagements et des mesures qui puissent accroître la productivité agricole durable; aider les populations rurales et les systèmes alimentaires à devenir plus résilients; et réduire, voire éliminer, les émissions liées à l’agriculture. »

Dans son allocution, Ban Ki-moon a par ailleurs averti que si rien n'est fait dans l'immédiat pour aider les agriculteurs du Soudan du Sud, la famine pourrait frapper ce pays dans les prochains mois. « Hier j'ai vu un pays sur le seuil d'une calamité de sécurité alimentaire », s'est-il notamment alarmé.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies )

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...