Soudan : la FAO avertit d'une détérioration de la crise alimentaire et nutritionnelle

Écouter /

La FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, a prévenu jeudi que les agriculteurs et les éleveurs du Soudan ont besoin d’une aide d’urgence pour empêcher que la situation d’insécurité alimentaire actuelle ne se détériore davantage.

Près de 3,3 millions d’individus souffrent en effet d’insécurité alimentaire, mais les chiffres devraient grimper à 4 millions durant les prochains mois compte tenu de l’intensification des conflits et des déplacements au Darfour, des mouvements de réfugiés depuis le Soudan du Sud, des mauvaises récoltes et de l’escalade des prix alimentaires. Le prix du sorgho, le principal aliment de base, a par exemple augmenté de 70% depuis mars 2013.

« Le Soudan est une crise oubliée qui ne cesse de dégénérer », a averti le Représentant de la FAO dans le pays, Abdi Adan Jama. « Les éleveurs et les cultivateurs vulnérables doivent être en mesure de rebâtir leurs moyens d’existence et de réduire leur dépendance vis-à-vis de l’aide alimentaire ».

La FAO s'inquiète également du fait que les agences onusiennes et leurs partenaires n’ont reçu que 3,5% des 995 millions de dollars sollicités pour lancer les interventions humanitaires d’urgence dans le pays.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...