Soudan du Sud : l'insécurité alimentaire en passé d'atteindre le seuil d'urgence, avertit le PAM

Écouter /

Alarmés par l'impact de la violence qui se déroule au Soudan du Sud, les responsables du Programme alimentaire mondial (PAM) et du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés des Nations Unies (HCR), sont arrivés lundi à Juba pour une visite conjointe de deux jours afin de rencontrer les personnes affectées par le conflit et pouvoir se rendre compte de la réponse et des besoins engendrés par cette crise humanitaire.

Plus de 800.000 personnes sont déplacées au Soudan du Sud par le conflit qui a éclaté le 15 décembre 2013. Ce chiffre inclut 68 000 personnes qui ont trouvé refuge sur les bases des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. 254 000 réfugiés ont traversé la frontière vers les pays voisins dans l'espoir de trouver un refuge et de la nourriture. A ces chiffres s'ajoutent quelque 220 000 réfugiés du Soudan hébergés au Soudan du Sud dans des camps proches des zones de conflit.

Aussi, le séjour de deux jours dans la région permettra à la Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, et au Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, de rencontre au Soudan du Sud les personnes déplacées, les partenaires des Nations Unies, et les autorités locales, avant de traverser la frontière pour rencontrer quelques-uns des 80 000 réfugiés en Éthiopie.

L'insécurité alimentaire au Soudan du Sud a presque atteint un seuil d'urgence. Selon la porte-parole du PAM, Élisabeth Byrs,
3 700 000 personnes souffrent d’insécurité alimentaire et sept millions de personnes sont à risque de l'être. Le PAM aide actuellement un demi-million de personnes au Soudan du Sud. Le PAM a besoin de toute urgence de 224 millions de dollars dans les mois à venir, les coûts logistiques dans le pays étant extrêmement élevés.

(Extrait sonore : Élisabeth Byrs, porte-parole du PAM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...