RDC: le général Mwakibolwa dresse un bilan positif de la brigade d'intervention de la Monusco

Écouter /

Général James Mwakibolwa. Photo: Radio Okapi

Le général tanzanien James Mwakibolwa a terminé son mandat en tant que commandant de la brigade d'intervention de la Monusco. Il l'a fait savoir lundi 14 avril au gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku. L'officier onusien se dit fier du bilan positif de cette force, évoquant notamment la défaite militaire infligée à la rébellion du M23, au terme d'une offensive des FARDC appuyée par la brigade d'intervention. Il doit être remplacé par un autre Tanzanien.

Après avoir passé une année à la tête de cette brigade offensive de la Monusco, le général James Mwakibolwa a déclaré:
«Moi, jai terminé mon mandat. Il y a un autre commandant qui arrive. Ça me réjouit que ce soit un autre Tanzanien. Généralement mon mandat à moi, la Fib/Monusco, mais aussi les FARDC, était premièrement de mettre fin à l'activisme du M23, qui constituait un vrai problème dans l'Est de la RDC. Maintenant, il n'appartient qu'à l'histoire. Moi et mes partenaires en sommes fiers.»

Le général James Mwakibolwa rentre en Tanzanie avec ses hommes. Un nouveau contingent tanzanien sera déployé, avec un nouveau commandement.

L'officier militaire tanzanien s'est confié sur la défaite du M23 en novembre 2013.

« Le M23 était très expérimenté dans la propagande mais sur le plan militaire, il était le plus faible de tous les groupes armés actifs dans l'Est de la RDC. Et quand nous avons découvert [le secret de] sa force, il nous a été facile de l'extirper», a-t-il révélé, sans autres détails.

(Extrait sonore : Général James Mwakibolwa ; propos recueillis par radio Okapi)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...