RDC : la MONUSCO se dit prête à soutenir le retour des amnistiés

Écouter /

Le général Abdallah Wafi, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU chargé de l’Est de la RDC le 23/04/2014 à Kinshasa, lors de la conférence de l'ONU. Photo:Radio Okapi-John Bompengo

La Mission des Nations unies en RDC (MONUSCO) se dit prête à soutenir le processus de retour des bénéficiaires de la loi d'amnistie du 11 février 2014 chez eux. Le représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, le général Abdallah Wafi, l'a affirmé mercredi 23 avril au cours d'une séance de travail avec le coordonnateur du mécanisme national de suivi de l'accord-cadre d'Addis-Abeba, François Mwamba, à Kinshasa. Pour le général Wafi, il s'agissait de se rendre compte de la mise en œuvre des engagements pris par la RDC dans l'accord cadre, parmi lesquels cette loi d'amnistie.

Parmi les questions débattues au cours de cette réunion, il y a la question de l'amnistie accordée à des éléments de l'ex-rébellion du M23.

Selon le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies, la MONUSCO est fortement engagée à soutenir ce processus.

« Aujourd'hui, il s'agit d'avancer pour que ceux qui sont éligibles à cette amnistie puissent rapidement rentrer chez eux et qu'on puisse tourner cette page sombre », a-t-il expliqué.

De son côté, François Mwamba a assuré qu'un calendrier a été établi pour permettre de régler le problème de listes des bénéficiaires de cette amnistie. Il s'est réjoui d'avoir pu partager avec son hôte le contenu de ce chronogramme.

«Nous allons pouvoir nous assurer si ces éléments étaient transférés au Congo, ce serait où», a-t-il précisé. De nombreux combattants de l'ex-rébellion du M23 avaient trouvé refuge au Rwanda et en Ouganda après leur défaite en novembre 2014.

Le coordonnateur du mécanisme national de suivi de l'accord-cadre d'Addis -Abeba dit compter sur l'appui de l'ONU pour s'assurer que chaque bénéficiaire de l'amnistie a le document de son acte d'engagement pour le remplir là où il se trouve.

(Mise en perspective de Radio Okapi, avec extraits sonores du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Général Abdallah Wafi et du coordonnateur du mécanisme national de suivi de l'accord-cadre d'Addis-Abeba, François Mwamba)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...