Polio: réunion d’urgence de l'OMS après la découverte de nouveaux cas en Asie et en Afrique

Écouter /
http://www.who.int/features/2013/syria-polio-vaccination/en/

Photo : WHO Syria

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a entamé ce lundi à Genève une réunion d’urgence à huis clos de son comité d’urgence pour évaluer les risques liés à une flambée de polio en Afghanistan, en Iraq et en Guinée équatoriale. Depuis le mois de janvier, trois cas d’importation du virus inquiètent les spécialistes. La décision de convoquer le comité d’experts en vertu du Règlement sanitaire international a été prise par la directrice générale de l’OMS. Le comité doit dire si la propagation actuelle du virus de la polio constitue une urgence de santé publique d’une dimension internationale.

Cette réunion d'urgence de l’Organisation mondiale de la santé a été convoquée après la découverte de nouveaux cas de polio en Asie et en Afrique. En effet, depuis janvier dernier, trois nouvelles manifestations de cas importés de polio ont été détectées: en Asie, (du Pakistan vers l’Afghanistan), au Moyen-Orient, (de Syrie vers l’Iraq) et en Afrique centrale (du Cameroun vers la Guinée équatoriale). Et ce sont ces derniers développements qui ont poussé par la directrice générale de l’OMS à réunir un comité d’urgence qui doit présenter des recommandations au Docteur Margaret Chan. Ces recommandations n’ont toutefois pas une portée obligatoire. Mais à l’issue de cette réunion qui peut durer plusieurs jours, le comité d’urgence devra indiquer s’il estime que le niveau de propagation actuel de la polio constitue une urgence de santé publique de portée mondiale et s’il est nécessaire de prendre des mesures.

L'OMS rappelle qu'en 2014, il ne reste plus que trois pays où la maladie est dite endémique à savoir l'Afghanistan, le Nigeria et le Pakistan, alors qu’ils étaient plus de 125 en 1988. Le nombre des cas de poliomyélite a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant de 350.000 à 406 cas notifiés en 2013.

La poliomyélite est une maladie très contagieuse qui frappe surtout les enfants de moins de cinq ans. Elle peut provoquer la paralysie en quelques heures et être fatale dans certains cas.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...