Myanmar : inquiétudes sur la détérioration de la situation des droits de l’homme dans l’État de Rahkine

Écouter /

Une maman et ses enfants dans un camps de déplacés dans létat de Rakhine. Photo: OCHA/Michelle Delaney

Le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme au Myanmar a tiré la sonnette d'alarme face à la détérioration de la situation des droits de l'homme dans l'État de Rakhine depuis l'évacuation des travailleurs humanitaires qui se trouvaient à Sittwe.

Tomás Ojea Quintana a indiqué que ces travailleurs fournissaient une aide essentielle aux personnes déplacées et aux communautés isolées et a indiqué que leur départ, provoqué par de récentes attaques qui ont pris pour cible les locaux de l'ONU et d'ONG, aura de « graves conséquences pour la jouissance des droits les plus fondamentaux, notamment le droit à la vie ».

La disponibilité en eau pourrait en effet atteindre un niveau critique dans une semaine dans certains camps de personnes déplacées de la région. A l'heure actuelle, 140 000 personnes vivent dans des camps pour personnes déplacées dans l'État de Rakhine et 700 000 autres personnes vulnérables se trouvent à leurs alentours.

(Mise en perspective : Rebecca Moudio)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...