Mali : Bert Koenders avertit que la fenêtre vers la paix risque de se refermer

Écouter /

Bert Koenders, Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali. PhotoONU/Eskinder Debebe

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali a affirmé, mercredi, devant le Conseil de sécurité, que la fenêtre vers la paix et la stabilité demeure grande ouverte au Mali, mais qu'elle risque de se refermer à moins de maintenir l'engagement continu de toutes les parties prenantes.

Bert Koenders a notamment déploré le manque de cohérence et le refus de certains mouvements armés de faire avancer le processus de paix. Il a aussi dit être gravement préoccupé par les affrontements intercommunautaires qui se sont produits dans le nord du pays.

Le représentant spécial a jugé essentiel que tous les secteurs de la société malienne, y compris les femmes et les jeunes, continuent de participer activement à tous les efforts visant à définir les prochaines étapes vers le rétablissement de la paix et de la sécurité.

« Le train de la paix a définitivement quitté la gare et il ne pourra plus faire marche arrière », a notamment affirmé Bert Koenders. Il a appelé les parties prenantes de l’Accord préliminaire à être déterminées à participer à un processus constructif et inclusif sans préalables. « Les discussions informelles en cours doivent évoluer vers des pourparlers inclusifs formels. Pour ce faire, il faudra absolument que les mouvements armés renforcent leur cohésion interne ainsi que leurs positions respectives. Le temps passe; il n’y a plus d’excuses », a-t-il dit.

(Extrait sonore : Bert Koenders, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Mali)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...