Kenya: le HCR préoccupé par l'arrestation de milliers de réfugiés et requérants d'asile somaliens

Écouter /

De jeunes réfugiés sud-soudanais à leur arrivée au camp de Kakuma, au nord-ouest du Kenya. Photo: OCHA/G. Waaijma

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation après l’arrestation en masse de Somaliens et d’autres ressortissants étrangers. Dans le cadre d’une opération visant à juguler le terrorisme opéré par les Shebab, la police kenyane a procédé ces derniers jours à un vaste coup de filet.

Reprenant des chiffres fournis par le Ministère de l'intérieur du Kenya, le HCR rappelle que près de 4.000 Somaliens et d'autres ressortissants africains ont été arrêtés à Nairobi et Mombasa. Ces derniers sont détenus dans un stade et dans divers postes de police de la ville.

Selon des informations  fournies par les médias, le Kenya a ainsi expulsé ce mercredi des dizaines de Somaliens et des centaines autres étaient encore aux mains de la police pour vérification d’identité.

L’opération policière a été déclenchée après un triple attentat le 31 mars à Eastleigh, survenu une semaine après l’attaque d’une église près de Mombasa, capitale de la région côtière, où une voiture piégée avait été découverte mi-mars.

Ce vaste coup de filet semble néanmoins d’une ampleur inédite et le HCR s’est dit préoccupé par la vague d’arrestations en cours.

(Interview : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...