Journée mondiale de la santé : prévenir les maladies à transmission vectorielle

Écouter /

« Petits mais dangereux » – c'est le thème choisit pour marquer la Journée mondiale de la Santé, consacrée cette année à la prévention des maladies à transmission vectorielle

Selon l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé, chaque année, plus d'un milliard de personnes sont infectées et plus d'un million meurent de maladies à transmission vectorielle comme le paludisme, la dengue, la maladie de Lyme, ou la fièvre jaune. Ces maladies sont véhiculées par des moustiques, des mouches, des tiques et d'autres vecteurs.

L'OMS signale également qu'au cours des vingt dernières années, beaucoup de maladies à transmission vectorielle importantes ont refait surface du fait des changements environnementaux, de l'essor massif des voyages ou encore de l'évolution des pratiques agricoles et de l'urbanisation rapide et sauvage.

Des interventions simples et économiques comme l'utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticide ont toutefois déjà permis de sauver des millions de vies.

 

«Personne au 21ème siècle ne devrait mourir de la piqûre d'un moustique, d'un phlébotome, d'une simulie ou d'une tique», a souligné le Dr Margaret Chan, Directeur général de l'OMS.

(Mise en perspective: Florence Westergard)

 

 

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...