Jossour forum des femmes marocaines : passerelles pour les femmes, avec des femmes et par les femmes

Écouter /

En arabe, Jossour signifie “pont” ou “passerelle”. L'association « Jossour forum des femmes marocaines » est une association de femmes qui cherche à faire des passerelles pour les femmes marocaines. L’ONG vient de recevoir un statut consultatif auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) de l'ONU.

L’ONG travaille sur deux axes, l'axe de proximité et l'axe de plaidoyer.

L'axe de proximité comprend un travail sur le terrain avec des centres d'appui pour les femmes qui dispensent une ”alphabétisation juridique” et fondamentale, et de la médiation familiale. L’un d’eux, le Centre de la citoyenneté des femmes marocaines, s'adresse tant aux femmes analphabètes qu’au lettrées, et aborde des questions telles que le mariage des mineures, l’héritage, ou l'avortement et proposant des cours d'arabe ou de français.

Les centres sont adaptés aux modes de vies des femmes pour qu'elles puissent s’y rendre tout en s’acquittant de leurs charges familiales. Les centres exhortent les femmes à jouer leur rôle à part entière dans la société.

Aussi ces centres sur le terrain servent-ils de plateforme d'écoute qui aide à identifier les besoins des femmes et à les faire remonter plus haut.

« Nous les entendons et elles nous entendent aussi, et c'est à partir de là que l'on peut faire notre travail de plaidoyer », explique Rhizlaine Benachir, Membre du Conseil national de Jossour.

L'axe plaidoyer constitue une force de pression et de proposition vis-à-vis du pouvoir et des partis politiques du Maroc. A travers cet axe, l’association organise des conférences sur différentes questions qui concernent les femmes marocaines.

Elles ont notamment aidé à l'élaboration de la nouvelle constitution dont s'est doté le pays en 2011 en proposant un memorandum de propositions.

« Nous avons été agréablement surprises lors de l’élaboration de la constitution de noter que toutes nos revendications et propositions ont été prises en compte dans cette constitution », s'est félicitée Rhizlaine Benachir, lors d'une interview avec la Radio des Nations Unies, soulignant que dès le préambule, dès la première ligne, l'égalité des chances hommes-femmes est citée.

(Interview : Rhizlaine Benachir, Membre du Conseil national de Jossour ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...