Haïti : première république noire, mère de la lutte contre l’esclavage

Michaëlle Jean, Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti, membre du projet « La route de l’esclave » (2014-2015). Photo : ONU/Paulo Filgueiras

La Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves cette année a été placée sous le thème « Victoire sur l’esclavage : Haïti et au-delà ». L’occasion de souligner la contribution du petit État des Caraïbes, première république noire, à la lutte contre l’esclavage et l’émancipation des Amériques, en son 210ème anniversaire.

L’Assemblée générale a tenu une session commémorative avec, comme invitée spéciale, Michaëlle Jean, Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti, membre du projet « La route de l’esclave » (2014-2015) et ancienne Gouverneure générale du Canada.

L’Haïtienne engagée revient sur les contributions de son pays et ses pères fondateurs, dont Toussaint Louverture, ainsi que sur les conséquences que cet engagement émancipateur lui ont valu.

En tant qu’enfant d’Haïti, Michaëlle Jean souhaite que son pays soit reconnu pour ce qu’il a offert à l’humanité en ses débuts, et qu’il soit appuyé dans son effort aujourd’hui pour sortir de l’assistanat.

Interview :
Michaëlle Jean, Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti, membre du projet « La route de l’esclave » (2014-2015) et ancienne Gouverneure générale du Canada

Interview, présentation et production : Cristina Silveiro
Collaboration : Rebecca Moudio
Prise de son : Zach Prewitt

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...