Darfour : Face au regain de violence, Hervé Ladsous prône un renforcement de la médiation

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix. Photo ONU/Paulo Filgueiras

Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, a signalé, jeudi, au Conseil de sécurité, que le Darfour connait actuellement un regain de violence et a insisté sur l'importance d'y appuyer les efforts de médiation. Il a indiqué que la situation est marquée par des déplacements massifs de populations, ainsi que par des rivalités politiques croissantes parmi les alliés locaux du pouvoir soudanais, surtout au Nord Darfour où les enjeux portent notamment sur l’accaparement des ressources minières.

« La crise humanitaire dans la région reste l’une des plus importantes l’échelle mondiale », s'est alarmé Hervé Ladsous. Selon l'OCHA, quelque 370 000 personnes ont été déplacées depuis le mois de janvier et le Darfour abrite, en tout, plus de deux millions de déplacés.

Le Secrétaire général adjoint a estimé que la situation actuelle devrait conduire l'ONU à réadapter sa réponse. « Le Darfour se trouve à la croisée des chemins », a-t-il affirmé. «Plus sans doute qu'ailleurs, au Darfour les efforts de médiation doivent bénéficier de tout le soutien politique nécessaire. »

« L'appui politique conjoint du Conseil de sécurité et du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine aux efforts en cours pour convaincre les parties d'entamer des négociations directes et les mouvements rebelles de rejoindre le processus de paix, est d'une importance plus que jamais capitale », a encore souligné Hervé Ladsous.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...