Couverture sanitaire universelle : des défis persistent

Écouter /

Administration d'un vaccin antirotavirus au Yémen Amira Al-Sharif/GAVI/2012

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, s'est rendu à Washington D.C., vendredi, pour participer à une réunion de l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé, et de la Banque mondiale consacrée à l'établissement d'une couverture sanitaire universelle d'ici à 2030.

De nombreux pays lancent en effet les réformes nécessaires pour atteindre cet objectif et une récente étude de la Commission Lancet sur l'investissement dans la santé démontre par ailleurs que le retour sur l'investissement dans ce domaine pourrait représenter jusqu'à 24% de la croissance des pays en développement.

Pascal Barollier, Directeur de la communication de Gavi Alliance, l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination, indique toutefois que 22 millions d'enfants dans le monde ne sont toujours pas vaccinés contre les maladies les plus courantes, et que dans les pays les plus pauvres, un enfant sur cinq n'a pas du tout accès à la vaccination.

« On est encore loin de cette couverture universelle, souligne Pascal Barollier, et il faut montrer combien l'engagement financier des pays les plus riches est important pour atteindre cet objectif ».

(Extrait sonore : Pascal Barollier, Directeur de la communication de Gavi Alliance, l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination ; propos recueillis par Isabelle Dupuis)

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...