Côte d'Ivoire : une levée partielle des sanctions souhaitable

Écouter /

Vote lors d’une séance du Conseil de sécurité des Nations Unies (Photo : ONU)

Le Conseil de sécurité a décidé mardi, par la résolution 2153, d'alléger certaines sanctions contre la Côte d'Ivoire, notamment l'embargo qui depuis 2011 frappe les armes et le diamant ivoirien depuis 2005. Par le texte adopté à l'unanimité, les quinze ont décidé que jusqu’au 30 avril 2015, tous les États devront prendre les mesures n6cessaires pour empêcher la fourniture, la vente ou le transfert, directs ou indirects, d’armes et de matériel connexe à la Côte d’Ivoire, à partir de leur territoire ou par leurs ressortissants, ou au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, que ces armes et ce matériel aient ou non leur origine sur leur territoire.

Le Conseil a également décidé que les fournitures de matériel non létal ainsi que toute assistance technique, formation ou aide financière destinées à permettre aux forces de sécurité ivoiriennes d’utiliser une force appropriée et proportionnée afin de maintenir l’ordre ne nécessiteront plus de notification préalable au Comité de sanctions.

Dans l'attente de la décision du Conseil, le Professeur Christian Bouquet de l'Université de Bordeaux Montaigne en France et observateur averti de la scène ivoirienne a estimé qu'une levée partielle de l'embargo sur les armes serait la bienvenue. En revanche, il émettait des doutes concernant la filière diamant qui ne serait pas totalement contrôlée par les autorités nationales.

(Interview : Christian Bouquet, Professeur à l'Université de Bordeaux Montaigne, France; propos recueillis par Soro Adam's, ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...