Côte d'Ivoire : la CPI doit décider de la recevabilité de l'affaire Simone Gbagbo

Écouter /

La Cour pénale internationale (CPI) prendra une décision sur la recevabilité de l'affaire Simone Gbagbo « en temps » voulu a déclaré jeudi la cellule de l'information publique au sein de la CPI.

Suite à la remise de documents de la par la Défense de Simone Gbagbo et le Conseil principal des victimes, devant les juges mercredi 09 avril 2014 , en réponse à la requête de la République de Côte d’Ivoire sur la recevabilité de l’affaire : Le Procureur contre Simone Gbagbo à la CPI, la Chambre préliminaire I de la CPI prendra une décision concernant la recevabilité de l'affaire « en temps voulu », a annoncé la CPI. Des documents de l'accusation devraient également suivre.

Pour rappel, un mandat d'arrêt avait été émis contre Simone Gbagbo en février 2012, en tant que coauteur indirect, pour quatre chefs de crimes contre l'humanité — soit de meurtres, de viols et d'autres violences sexuelles, d'actes de persécution et d'autres actes inhumains, qui auraient été perpétrés dans le contexte des violences post électorales survenues sur le territoire de la Côte d'Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

La Côte d'Ivoire a ensuite soulever des procédures « d'irrecevabilité » en invoquant des procédures qui auraient lieu pour la même personne pour les mêmes faits au niveau national.

Il revient à présent aux juges de la CPI de considérer les documents et décider de la recevabilité, selon le bureau de l'information CPI.

(Extrait sonore: Oriane Maillet, unité de l'information publique de la CPI ; propos recueillis par Delphine Bohews Fean, ONUCI FM)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/09/2014
Loading the player ...