Chantiers-écoles pour le développement : projet innovant au Maroc

Écouter /

Le Programme des écoles-ateliers et des chantiers-écoles au Maroc est un projet novateur de taille ayant comme objectif l'introduction d'un modèle de formation à l'exercice d'un métier ou d'une profession.

Il s'agit d'un projet qui a déjà porté ses fruits dans quelques pays d'Amérique latine, en Espagne et en France. Ce modèle efficace de formation se veut être avant tout un facilitateur d'une transition d'un état de précarité d'une clientèle défavorisée vers un stade ultérieur de développement personnel et professionnel.

Et ce chantier-école est dépeint comme une école professionnelle de seconde chance pour les jeunes à risque ou n'ayant aucune chance de faire une carrière professionnelle.

Le but de cette initiative est avant tout la création d'opportunité d'emploi dans le secteur de la préservation du patrimoine culturel et historique. Souffrant d'une pénurie en ressource humaine et technique, ce secteur est l'occasion pour le CET (chantier-école de Tétouan) de former des jeunes et de les insérer dans le marché du travail, demandeur dans ce domaine.

Ce projet a permis de toucher une tranche de population marocaine qui aurait été condamnée à l'exclusion.

Le CET est aussi une opportunité pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel.

Le chantier-école de Tétouan est dépeint comme une manifestation collective concrète qui se différencie de tout autre méthode d'enseignement académique ou de formation professionnelle. Il permet aux apprenants d'apprendre dans une situation réelle de travail, favorisant ainsi leur progression professionnelle et sociale.

En réalité, le chantier-école de Tétouan n'est point une école ou un institut ordinaire, à partir du moment où son système de gestion regroupe trois piliers fondamentaux qui forment la pierre angulaire d'une formation pertinente à tous les niveaux, à savoir la production professionnelle et réelle au sein d'un chantier donné, la formation pédagogique et l'accompagnement social.

(Ouafae Rhouni Bellouti, Présidente de l'Association marocaine des chantiers écoles pour le développement ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...