Ban Ki-moon : les États Membres doivent répondre aux causes de la violence et des conflits

Écouter /

Photo : ONU/JC McIlwaine

L'ouverture, jeudi, d'un débat de deux jours de l'Assemblée générale autour du thème « Assurer des sociétés stables et paisibles", a été l'occasion pour le Secrétaire général des Nations Unies d'engager les États Membres à développer un programme de développement post-2015 qui portera sur les causes sous-jacentes de la violence et des conflits.

« La violence est un phénomène mondial. Au moins un cinquième de l’humanité vit dans des pays avec un niveau de violence, d’insécurité et de conflits politiques important ; et la violence contre les femmes et les enfants sévit partout », s'est notamment inquiété Ban Ki-moon. Il a indiqué que les facteurs moteurs derrières les conflits au 21ème siècle sont multidimensionnels et complexes et qu'il faut trouver des solutions holistiques qui s'attaquent aux causes profondes des conflits.

« Prenons le développement durable et les droits de l'homme comme base d'une paix durable. Construisons des institutions fiables et efficaces. Faisons la promotion de la primauté du droit et portons plus d'attention plus tôt aux violations des droits de l'homme. En utilisant ces outils d'une manière cohérente et holistique, nous pouvons construire des sociétés stables et pacifiques fondées sur la liberté et le bien-être pour tous ».

L'enquête My World des Nations Unies sur le programme de développement post-2015 montre que la protection contre la criminalité et la violence figure parmi les premières inquiétudes formulées par tous les groupes de population au quatre coins du monde.

 

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...